10 novembre 2021

Vie de la mutuelle

A l’occasion de la journée des stagiaires, des alternants et des apprentis, VIASANTÉ tient à remercier ses 28 jeunes qui ont choisi VIASANTÉ pour effectuer leur période de professionnalisation ou d’apprentissage. Nous souhaitons également dédier ce jour à l’ensemble des tutrices et des tuteurs pour leur engagement dans l’insertion et l’accompagnement de nos nouveaux talents.  

 

#partagetontalent 

VIASANTÉ, à travers cet hashtag, transmet sa volonté d’agir en faveur de la formation et de l’insertion professionnelle des jeunes.  Du talent, chacun de nous en a ! Mais le plus important est de savoir le partager.

Partager son talent, c’est manifester l’envie de proposer le meilleur de soi à une entreprise qui saura le valoriser. Un principe sur lequel s’est basée VIASANTÉ pour développer son parcours d’intégration et son dispositif d’accompagnement pour aider les tuteurs à transmettre et accompagner les jeunes.

Parole d’un duo

VIASANTÉ tient donc à mettre à l’honneur aujourd’hui ces duos de talents qui permettent à VIASANTÉ d’être une entreprise toujours plus dynamique et innovante.

Découvrez l’interview croisée d’Anne Windynski, Responsable Pôle agences de l’Aude et tutrice de Martin d’Andréa, tutoré, qui l’accompagne, depuis juillet 2021 au sein de l’entreprise, dans le cadre de son contrat d’alternance en vue de l’acquisition de son master. 

 Qu’est-ce qui vous séduit dans le rôle de tuteur ? Qu’est-ce qui vous a attiré dans les missions de votre alternance ? 

Anne :  Être aux côtés d’un jeune et l’accompagner dans ses premiers pas dans la vie active, dans sa vie de commercial. L’impression d’être missionnée, d’être un guide dont la responsabilité est de l’accompagner au quotidien et de veiller à lui transmettre les bonnes pratiques, de lui impulser la relation client, la bienveillance, l’esprit mutualiste etc. mais également à lui donner une belle image du monde du travail. Notre rôle est de s’impliquer, se dévouer, lui donner son énergie, un bon état d’esprit…lui donner envie de monter en compétences. 

Martin : J’affectionne particulièrement la zone de chalandise du département de l’Aude puisque je suis originaire d’ici. Evoluer dans l’environnement local constitue un attrait non négligeable dans cette opportunité. J’aime également la proactivité, avec l’opportunité d’accroître le volume des échanges avec les adhérents et les prospects et d’aboutir à des réalisations concrètes. De plus, je souhaite me spécialiser dans la santé, la prévoyance et la retraite. Promouvoir l’image et les valeurs de VIASANTÉ et fidéliser le portefeuille est enthousiasmant pour moi. 

Comment s’organise votre collaboration ? 

Anne : Il y a à VIASANTÉ un très bon parcours d’intégration de 4 semaines, avec de la bienveillance dans cette intégration. Il permet de faire en sorte que le tutoré prenne ses marques rapidement. Ce parcours prévoit sa prise en charge par l’intégralité des collaborateurs de l’équipe commerciale, qui a intégré Martin au moyen de travail en binômes. Ils l’initient au déroulement des rdv clients, aux services proposés et le forment aux outils. Quant à moi, ma porte est toujours ouverte. Nous nous voyons régulièrement et il y a une réelle synergie entre nous. 

Martin : J’ai un entretien mensuel avec mon manager (EAP), avec un état des lieux, une mesure de la performance, une analyse du ressenti, de nos difficultés et de nos réussites et, enfin, une vision de nos axes d’améliorations. J’ai également d’autres entretiens réguliers, à sa demande ou à la mienne. 
Je bénéficie aussi d’un accompagnement individuel téléphonique ou physique de 2h environ toutes les deux semaines. Ces sessions me font bénéficier de conseils et d’actions correctrices. Cette partie de l’activité est très structurée et elle est importante pour échanger. 

Après ces quelques mois de travail en commun, auriez-vous des conseils à donner à de futurs 
tuteurs/tutorés ?
 

Anne : Il ne faut pas prendre à la légère la formation d’un alternant. C’est une opportunité à saisir pour lui donner cette « envie » du monde du travail. Se dire qu’on y croit, qu’on va donner les clés pour évoluer positivement, monter en compétences, lui fournir les bagages nécessaires à son évolution et son épanouissement. C’est aussi, pour le tuteur, se donner l’opportunité d’adopter un regard neuf. En effet, le jeune peut donner ses conseils, sur la base de ces connaissances acquises à l’école. 

Martin : Un alternant doit être extrêmement organisé, curieux, et ne doit hésiter à solliciter son tuteur. Les semaines passées dans l’entreprise sont très intenses et s’ajoutent aux journées de cours et au travail à la maison. L’alternant ne doit pas se perdre entre les cours et le travail en entreprise. Il faut avoir la tête sur les épaules. 

Qu’est-ce que cette expérience de tuteur/tutoré vous apporte tant au niveau professionnel que personnel ? 

Anne : Elle montre la nécessité de fidéliser les futurs et nouveaux collaborateurs, leur donner envie de bien faire et leur apporter des perspectives d’avenir, en trouvant un emploi à l’issue des études. J’ai un lien permanent, une synergie avec l’école de Martin. Au travers d’un outil de suivi, je peux suivre son programmePour moi, qui suis mère de famille, je m’implique pour Martin comme si c’était mon fils. Je suis un peu « une maman tutrice ». 

Martin : Anne, ma tutrice, a de grandes qualités de formatrice, acquises dans le cadre d’une solide expérience bancaire. Elle m’apprend la maitrise des techniques de négociations, de conduite d’entretien commercial, de découverte client, à déceler un besoin ou une opportunité. Avec elle, je gagne en maturité. J’apprends à agir en adulte, à acquérir des responsabilités. J’en tire satisfaction et fierté. Je réalise vraiment que le commercial est mon métier de cœur. 

Des adjectifs pour définir votre duo ? 

Anne : Prometteur, équilibré, authentique, intergénérationnel. 
Martin : Energique, audacieux. 

 

Envie de rejoindre nos autres talents ? Découvrez les différents postes à pourvoir ici 

Nos dernières actualités